3.3.1 - Expérience : Languedoc-Roussillon

 

LANGUEDOC-ROUSSILLON

Surfer sur les bons sites

En 2012, suite aux réflexions portées au niveau national, un projet d’intégration des sports de nature dans les sites natura 2000 a vu le jour et s’organise à l’échelle du Languedoc-Roussillon et de la Camargue.

Marion Corre, chargée de mission du site natura 2000 « Posidonies de la côte palavasienne », un des quatre sites pilote du projet, nous expose cette volonté d’aboutir à une gestion mutualisée des sports de glisse à l’échelle du Golfe du Lion.

Un projet local étendu et redimensionné pour une meilleure intégrité au sein des territoires.

« A l’origine, le projet avait vocation à encadrer la pratique du kitesurf, activité en forte extension. Des initiatives locales d’encadrement étaient déjà portées par les sites natura 2000 «Bancs sableux de l’Espiguette» et «Posidonies de la côte palavasienne». D’autres sites pilotes ont été identifi és : sites Natura 2000 «Camargue» et «Côte languedocienne», en incluant les caps et étang de Leucate. Malgré la volonté des trois gestionnaires (PNR de Camargue, PnM du golfe du Lion et Agence des aires marines protégées), le projet avait peu de chance de perdurer par défaut d’obtention de financement européenLIFE + nature. Dans le 

contexte de développement des sports en mer, nous nous sommes rendu compte que nous avions également besoin d’un cadrage sur l’activité de stand up paddle. Des similitudes sont apparues sur nos sites : trois activités majeures (planche à voile, kitesurf et stand up paddle) pour un même type de public, des spots ressemblants et les mêmes incidences potentielles (confl its d’usages, dérangement pour l’avifaune, piétinement d’habitats et d’espèces remarquables). Redimensionner le projet, pour permettre un portage fi nancier par les acteurs, organiser la gestion de plusieurs sports de nature sur une échelle inter-sites cohérente, en intégrant plus directement les gestionnaires de lagunes adjacentes, était alors une opportunité. Avec de nombreux objectifs à la clé : identifi er les zones sensibles, référencer les bonnes pratiques, sensibiliser les pratiquants, formateurs et associations, valoriser le travail et les efforts fournis par les usagers et les instances sportives par le biais d’une manifestation de sport de glisse éco-responsable, etc. Le projet n2Glisse suscite l’intérêt de multiples partenaires : conseils généraux, région, etc. se sont ainsi associés aux gestionnaires pour porter le projet. Avec un montage programmé en 2013, nous espérons un démarrage du projet pour juillet 2014. »

 

Table des matières