4.4 - Des outils partagés

La technologie au service de la gestion des AMP

Un programme de démonstrations organisé par l’Agence des aires marines protégées mettra la technologie à l’épreuve du terrain et des contraintes de la gestion des AMP. « L’idée n’est pas de substituer la technologie à l’homme, mais d’optimiser l’allocation des moyens humains d’inventaire et de surveillance, pour améliorer l’efficacité de la gestion des AMP », conclut Pierre Leca, directeur adjoint de l’Agence.

Extrait de l’article la technologie au service de la gestion des AMP, paru dans L’aire marine n°22 (septembre 2013).

 


La mise en place de systèmes communs de protocoles, de méthodologie, d’instrumentation, de bancarisation, garantit une meilleure qualité de l’information (données, métriques, indicateurs, etc.).
Cette information contribue notamment à la connaissance du milieu marin et au suivi de son évolution mais aussi à l’évaluation des mesures de gestion et au rapportage des résultats aux différents niveaux (local, national et international).
On comprend ainsi l’importance de disposer d’une information harmonisée et comparable à l’échelle du réseau, et de mutualiser les outils d’obtention de cette information.

 

 

 

Table des matières