4.6.1 - Expérience : Golfe du Morbihan

 

GOLFE DU MORBIHAN
Le littoral du golfe du Morbihan anticipe le changement climatique

Sept pays : France, Belgique, Pays-Bas, Angleterre, Pays de Galles, Ecosse, et enfin Irlande, chef du projet, se sont penchés sur la question de l’adaptation du littoral au changement climatique. Lauréat du projet 2008-2011 Interreg IMCORE, le golfe du Morbihan a été site d’étude en France et poursuit le travail.

« Nous sommes bien conscients que le niveau de la mer va monter d’ici quelques décennies, nous ne nous sommes pas intéressés aux causes mais plutôt aux enjeux du changement climatique (fréquence accrue des tempêtes, hausse globale des températures, etc.). Comment veut-on que le Golfe du Morbihan s’adapte à ces changements alors que le GIEC annonce une élévation de la mer a minima d’un mètre d’ici 100 ans ?

Nous avons rencontré élus, usagers, chercheurs et leur avons posé directement la question : « quels impacts engendrerait une hausse du niveau de la mer ou des températures, par exemple, sur vos activités ? ». Beaucoup se sont sentis concernés.

Sur la base d’une méthodologie élaborée par l’Université de Cardiff en Pays de Galles, trois scénarios d’adaptation possibles mais pas forcément souhaitables ont été définis, au regard de l’urbanisation et des infrastructures : (1) le recul stratégique, qui consiste en un recul des activités du bord de mer pour anticiper une hausse du niveau de la mer, (2) la politique des petits pas, consistant à réagir à un évènement, sans anticipation, et (3) le scénario basé sur le principe que la technologie nous permettra de trouver une solution à chaque problème.

Nous avions la légitimité de décision d’un scénario pour le golfe du Morbihan comme amenait à le faire le projet. Nous avons continué nos réflexions localement et opté pour la création d’un outil d’aide à la décision pour les élus notamment : 43 fiches présentant les impacts du changement climatique sur les différents milieux, espaces et activités dans le golfe du Morbihan questionnent les décideurs sur les solutions à prendre pour une bonne anticipation et une bonne adaptabilité. Cinq ans de travail ont été menés et pourtant ce nouvel outil n’a pas la prétention de répondre à toutes les interrogations des usagers.

D’autres travaux sont venus alimenter ce projet comme une enquête sur la perception du changement climatique qui a été menée auprès des habitants du golfe. Une simulation d’élévation du niveau de la mer, réalisée par le SHOM à partir de Litto3D® nous permet également de visualiser à travers un logiciel en 3D l’impact d’une élévation de 18 cm, de 59 cm, 1m et 2 m sur le territoire. »

Pour en savoir plus, les travaux dont les productions et échanges audio sont disponibles sur le site : http://www.parc-golfe-morbihan.bzh/le-projet-imcore/. Les 28 et 29 novembre 2013 à Saint-Malo ont permis également de partager notre expérience en animant une formation sur l’adaptation du littoral au changement climatique.

Ronan Pasco, chargé de mission mer et littoral et Juliette Herry, chargée de mission GIZC, pour le projet de Parc naturel régional du golfe du Morbihan

 

Table des matières